Quelle est la formation requise pour le métier de consultant ?

Le métier de consultant est redevenu à la mode depuis quelque temps. Est-il possible pour quiconque le désire de devenir consultant ? Existe-t-il des formations spécifiques ou dédiées ? Cet article devrait vous donner des éléments de réponse.

Le métier de consultant : qu’entend-on par consultant ?

le métier de consultant - formation

L’une des premières choses à savoir sur comment devenir un consultant, c’est de se demander si vous êtes concerné par ce domaine. Pour cela, vous devez décider de pratiquer une activité de conseil. C’est ainsi que les sociétés feront appel à vous pour des missions freelance, afin de bénéficier des aides ou des éclaircissements sur un sujet précis qu’elles ne peuvent pas régler sans vous. Vous devez savoir qu’il existe des plateformes de freelance qui proposent ce genre de missions.

Ceci implique forcément l’exercice d’une activité libérale. La profession libérale rassemble ici plusieurs activités différentes les unes des autres. On peut donc regrouper ces activités dans deux grandes catégories, à savoir les activités réglementées et les non réglementées. Parmi les activités non réglementées figure le métier de consultant.

Ainsi, vous êtes libres d’opter pour la structure juridique de votre convenance pour l’exercice de cette activité, sans même que vous ne soyez soumis à une quelconque formation.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir consultant ?

Dans cette démarche de devenir consultant, avant de chercher à savoir si vous êtes apte sur le plan juridique à exercer ce métier, possédez-vous les principales qualités pour le devenir ? Tout le monde s’accorde à dire que le métier de consultant est parfait pour les gens dotés d’un sens de la curiosité et de créativité très poussé, qui ont de très fortes capacités d’analyses et qui sont de bons communicants.

C’est également intéressant d’avoir une certaine expérience et connaissance dans votre secteur d’activités. On conseille souvent de se spécialiser dans un domaine très précis. En effet, un consultant capable d’intervenir quel que soit le sujet n’inspire pas confiance. Vous devez savoir qu’on vous considère comme un expert. Avoir des compétences sur plusieurs choses laisse penser que vous n’aviez que des idées superficielles sur les sujets qu’on vous soumet.

Vous devez de façon claire déterminer les différents sujets sur lesquels vous êtes très bon puisqu’il existe plusieurs catégories de consultants ; vous pouvez par exemple devenir consultant en référencement, consultant management ou consultant financier.

Ceci dit, vous pouvez si vous le désirez suivre une formation de consultant par la recherche des formations qui s’adaptent les plus à votre profil, afin de perfectionner vos compétences.

Le métier de consultant : quelles formations suivre ?

Depuis plus de 10 ans, le métier de consultant s’est rajeuni en s’étendant aux plus jeunes, soit une tranche d’âge de 30 ans dans de nombreuses entreprises. On en retrouve parfois en dessous de cette moyenne. En effet, nombreux sont ces cabinets ou agences de conseils qui recrutent et forment des jeunes après l’obtention de leur diplôme. Il est très difficile de devenir consultant en dessous du niveau Bac+5 sauf dans de rares cas où des jeunes avec un niveau Bac+3 trouvent du travail.

Le tout dépend en fait de l’expertise à mettre en avant ; pour ce qui est de la presse et des médias, les établissements scolaires de Lille spécialisés dans la communication forment de très bons jeunes. On retrouve également des consultants venant de Sciences-Politique ou du CELSA (Paris-Sorbonne). Selon Ève Catrix de Oxygen Lille, ils recherchent des jeunes cultivés, dotés d’une bonne culture générale et ayant un sens d’analyse très poussé avec une plume irréprochable.

Les masters des filières comme le Management des Ressources Humaines (Lille 1) ou le Droit (Lille 2) à l’université ouvrent grandement la porte à la pratique de ce métier, un peu comme les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs, qui ont des spécialisations dans le marketing, la finance ou le management. La maitrise de l’anglais est indispensable dans ces domaines.

Consultants dans tous les secteurs

Droit, marketing, ressources humaines, communication, recrutement, informatique, ingénierie, management pour ne citer que ceux-là. Les domaines d’intervention des consultants sont si vastes qu’on ne pourra tout citer, un domaine qui jadis était strictement réservé aux profils séniors qui bénéficiaient d’au moins une vingtaine d’années d’expérience, mais qui a connu l’émergence d’une toute nouvelle catégorie de consultants, jeunes et plus créatifs.

Devenir consultant indépendant, comment s’y prendre ?

Être indépendant donne la possibilité de créer son propre cabinet de consulting. L’affiliation à un ordre professionnel et la réglementation de la profession n’étant pas nécessaires, le consultant peut s’installer librement.

Par contre, le consultant a le choix entre deux types de statuts, à savoir la création d’une société ou la profession libérale. À ceci s’ajoute la possibilité de faire le portage de salaire.

Micro-entreprise, entreprise individuelle ou société ?

Il est possible pour un consultant de créer une micro-entreprise, une entreprise individuelle (EURL, SASU, EIRL, SARL ou SAS) ou carrément une société. Il sera soumis à un régime fiscal qui cadre avec le choix qu’il aura effectué.

Être consultant en portage salarial

En lieu et place des deux statuts, certains consultants préfèrent opter pour le portage salarial. Comme cela a été dit un peu plus haut, le métier de consultant est une profession libérale et non réglementée. Pour cela, le consultant peut à sa volonté solliciter une entreprise de portage salarial qui se chargera de sa gestion administrative.

En optant pour un tel choix, tout en étant salarié d’une entreprise, ce dernier préserve par là son indépendance. Il s’assure de trouver les clients, de négocier ses contrats et d’établir ses factures. Par contre, il est redevable envers l’entreprise de portage salarial qui sera chargée de le rémunérer, en fonction bien sûr des missions qu’il aura accomplies après retenue des commissions et autres frais.

Qu’appelle-t-on entreprise de consulting ?

L’entreprise de consulting assure le même service qu’un consultant indépendant. Encore appelée société de conseils, cette entreprise offre un service complet qui a pour but d’améliorer et de perfectionner l’efficacité et le fonctionnement des autres entités publiques ou privées. De ce fait, tout le monde peut recourir à ce genre de service, des collectivités aux entreprises en passant par les ministères et associations.

Cependant, les entreprises de consulting tendent à améliorer ce modèle en y insérant d’autres offres telles que les publicités, web et autres.

Comme le métier de consultant ne nécessite pas d’étude spécifique, n’importe qui pourrait très bien ouvrir un cabinet de consulting ou encore opter pour le consulting en libéral. Néanmoins, certaines qualités propres aux consultants sont nécessaires afin d’assurer un travail de qualité.

About the Author

  • […] qui avec une compétence commercialisable peut devenir un consultant MAIS pour réussir dans le métier de consultant dans n’importe quel domaine, vous devez avoir des qualités et des compétences très […]

  • >